Médée

Choeur

Atroce Médée. Médée misérable. Médée abominable.

Médée, elle est seule. Devant elle, personne. Dans son dos, personne. Soleil sur sa tête. 

Médée l'étrangère : elle arrive, les gens reculent. 

La peur devant elle. La peur dans son dos. Les gens reculent. Désert autour d'elle. Soleil sur sa tête.

Médée, elle fait peur aux gens. Elle fait peur au ciel. Elle fait peur aux animaux. 

Elle a déchiré le corps de son frère, elle a déchiré la chair de ses enfants. 

Même les ourses ne font pas ça. Même les chiennes ne font pas ça.

Médée, elle fait l'impossible.

C'est pas possible ? Elle le fait. 

Médée, femme-impossible.

Médée barbare. Elle avait une terre, elle a quitté sa terre.

Elle avait un père, elle a trahi son père.

Elle avait un frère, elle a déchiré son frère. Elle a jeté les morceaux de son frère sur les pieds de son père.

Elle a fait ça pour un homme.

Pour l'amour d'un homme, elle a fait l'impossible.

Elle a fait n'importe quoi.

Elle a tout donné. 

Ce qu'elle a donné, elle l'a repris.

Que fais-tu, Atroce Médée ? 

 

 

Médée

Je suis Médée. Pour l'amour d'un homme, je fais n'importe quoi.

Je dis : Jason, Enlève-moi. Je t'aime. Emporte-moi. Allez, je t'aide. Prends la toison d'or. 

Je lui donne mes pouvoirs, mes ruses fabuleuses. 

Les guerriers massacrés ? C'est ma magie. Le dragon endormi ? C'est ma magie.

Mon frère ? Je le déchire, je le coupe en morceaux. 

Les morceaux de mon frère, je les jette sur les pieds de mon père. 

Un vieux roi se dresse contre Jason ? Je fais du ragoût avec le vieux roi.

Pour l'amour d'un homme, je fais n'importe quoi. Je donne tout ce que j'ai.

J'étais une reine, je suis une vagabonde. L'homme que j'aime, j'en ferai un roi. 

Je suis magicienne. Ensemble, nous avons le monde à nos pieds. 

Je donne tout ce que j'ai.

Je perds tout ce que j'ai.

 

L'homme que j'aime, il ne m'aime pas. Sale type.

Jason veut épouser de la fille d'un roi. Sale type. Sale type.

C'est pas possible. Je peux pas le permettre. C'est pas possible. 

Il veut épouser la fille d'un roi, et moi, je lui fais peur.
Je suis Médée. Je suis magicienne. 

Je dis aux petits : les garçons, allez porter cette belle robe, c'est ma robe de noces, allez porter cette robe à la fille du roi. Elle va se marier avec votre père. Dites-lui que je ne la déteste pas. Médée ne déteste pas la fille du roi. C'est ma robe de noces, je lui offre ma robe de noces pour ses noces avec votre père. Allez, les petits garçons, allez porter cette belle robe à la fille du roi.

Mes petits garçons, ils ne savent pas. Ils portent ma robe de noces à la fille du roi, pour ses noces avec l'homme que j'aime.

La fille du roi, salope, je lui fous le feu. Je la brûle. 

Elle met ma robe : elle brûle. 

Son père, je le brûle. 

Leur palais, je le brûle.

L'homme que j'aime, je le brûle,

mais lui, je le brûle vivant, à petit feu.

Il vivra, et il se souviendra de moi. Sale type. 

Pour lui : petit feu de la douleur interminable. 

Je veux le tuer vivant. Vivant le cœur mort, il vivra lui aussi comme je vis déjà, le cœur mort.

Jason et Médée, vivants le cœur mort.

 

Enfants de morts-vivants, venez à moi.

 

Musique atroce. Sourire atroce.

 

Mes petits enfants, venez à moi, il est l'heure d'aller se coucher. Venez sur moi. 

Toi, le plus petit, le second, tu es doux comme le lait. Tu es si tendre. Je t'aime tant. Tu es mon petit agneau.

Fermes tes yeux, mon petit agneau, viens sur moi.

 

Musique atroce. Sourire atroce.

 

Mon grand garçon, viens sur moi, mon aîné, mon premier. Aujourd'hui, tu as presque l'âge de protéger ta mère.

Viens sur mon sein, comme quand tu étais petit, mon premier, tu es encore doux comme le lait. 

Fermes tes yeux, mon petit agneau, viens sur moi.

 

Musique atroce. Sourire atroce. 

Cri atroce. 

 

C'est pas possible. 

Je l'ai fait. 

C'est possible. 

Je l'ai fait. 

J'ai fait ça. Aucune Ourse, aucune chienne ne fait ça.

Que le monde périsse. Vents violents. Feu infernal. Terre outragée. Torrents de larmes. Soleil sur ma tête.

J'ai tout donné. J'ai tout repris. J'ai tout perdu.

Aucune Ourse, 

aucune chienne n'a autant de mort dans le cœur. 

Je suis l'atroce Médée. Atroce. Médée la misérable, Médée abominable.

 

 

 

Choeur

Le cœur mort, Médée la morte, elle vit encore. Médée l'atroce, la misérable. Médée abominable.

 

Elle reprend tout. Il n'y a plus rien.

Elle était magicienne. Plus de pouvoirs. Plus rien. 

Elle avait deux enfants. Plus d'enfants. Plus rien.

 

Médée Magicienne, c'était la fille du soleil.

Médée Jeune fille, elle était amoureuse. Médée amoureuse, elle était courageuse.

Médée Mère atroce, elle a tué ses enfants.

C'est pas possible. Elle l'a fait. Elle a crevé son ventre.

Plus d'enfant, plus d'hymen. Soleil sur la tête. Désert autour d'elle.